30 Avr 2015

Ateliers de la Beauté | Aucun commentaire

Interview de Kadalys par Claire notre Reporter Beauté

C’est avec grand plaisir que nous vous présentons l’interview de Shirley Billot, créatrice de la marque gourmande Kadalys qui fait le bonheur de nos tectrices depuis plusieurs palmarès.

Claire, Reporter Beauté d’un soir, a relevé le défi comme une pro !

 

—–

 

Cela ressemble à une blague tant ce n’est pas commun pour moi : le premier avril, les Victoires de la beauté m’ont offert l’opportunité de venir à un afterwork et de repartir les bras chargés de cadeaux de plein de marques et en plus d’interviewer l’une d’elles : Kadalys ! Une marque bio française dont la ligne commerciale (les bienfaits cosmétiques de la banane) m’intriguait justement …

En cela, j’ai eu une chance originale : j’ai rencontré non pas des vendeuses mais la créatrice de la marque elle-même (Shirley BILLOT), passionnée et donc très investie.

 

11046417_893746034020449_8564781476566145756_o

 

– Tout d’abord, une question qui permet de se faire une idée sur la philosophie de la marque et de sa créatrice : pourquoi « Kadalys » ? Kadali signifie « bananier » en sanskrit, mais pourquoi le choix de cette langue ? Et pourquoi avoir remplacé le i par ys ?

J’ai choisi un nom en sanskrit pour rendre hommage à une partie de mes origines, mon grand-père étant un métis indien. Mais aussi parce que le bananier est originaire de cette région et que c’est le premier nom qu’on lui a donné. Il incarne d’ailleurs la déesse de la beauté en Inde.

« LYS » était pour le féminiser et lui apporter une touche florale et YS étant aussi la 1er et la dernière lettre de mon prénom.

 

– On vous sent vraiment passionnée, comment l’idée de la marque vous est-elle venue ?

Elle m’est venue pendant un rêve, alors que je lisais des études scientifiques sur les vertus du Bananier. Il fait savoir que je suis une passionnée de l’usage traditionnel des plantes, ma mère m’ayant initiée très tôt à la pharmacopée créole.

Aussi de belles rencontres, les américains appellent cela « serendipity » : la concordance de rencontres et d’évènements qui rend quelque chose possible. C’est typiquement ce qui s’est passé, lorsque j’ai rencontré dans la même semaine le président de la filière banane et le président du CIRAD (centre de recherche public, spécialiste des fruits tropicaux dont la banane) qui ont cru en cette idée et m’ont accompagnée dans cette aventure.

 

– Et comment vous vient une idée de nouveaux produits : vous partez d’un constat personnel (exemple : « j’ai les cheveux secs aujourd’hui; quels soins seraient adaptés ? ») ou bien vous partez d’un besoin dans votre gamme (« il nous manque un sérum pour peau grasse ») ?

J’ai d’abord travaillé sur des produits essentiels pour le positionnement anti-âge de Kadalys autour des actifs exclusifs que nous avons développés. D’un côté notre musactif banane verte pour prévenir les premiers signes de l’âge chez les peaux jeunes entre 25 et 40 ans et de l’autre la Banane jaune pour les réductions des signes de l’âge des peaux matures.

Nous venons de déposer deux nouvelles demandes de brevet pour de nouvelles revendications qui permettront le développement de nouvelles gammes de soins plus ciblées.

 

– Rappel : 3 produits de la gamme banane verte élus aux Victoires de la beauté » en 2013/2014 (sérum Musalis, huile nutritive banane verte, peeling exfoliant) et 2 de la gamme banane jaune en 2014 /2015 (crème de jour Musalift , huile radiance banane jaune)

>>> Plusieurs de vos produits ont été élus par les Victoires de la beauté dès l’année suivant le lancement de votre marque : qu’est-ce que cela a représenté pour vous ? Et quels en ont été les impacts (sur les ventes et autres) ? 

Cela nous apporte une reconnaissance des consommateurs, ces produits sont effectivement parmi nos meilleures ventes. Ce label est un vrai gage de qualité et ajoute un plus à nos produits, même si nous avions fait des études cliniques.

 

– Vous m’avez parlez de démarches d’export, notamment en Autriche (où le label bio est attractif en soi, bien plus qu’en France)… Le label des Victoires de la beauté est-il reconnu à travers le monde ?

Véritablement cette récompense est un vrai plus pour l’export. Cela rassure les autres pays de savoir qu’on a obtenu des récompenses dans son pays.

 

– Exclusivité éventuelle : ya il des produits en projet ? Et si oui, pouvez-vous nous en dire plus sur ceux-ci s’il vous plait ?

Nous lançons 10 produits cette année dont 5 au premier semestre comme le masque purifiant et le sérum musalift. De plus, va arriver dans quelques semaines toute une gamme de nettoyants.

 

– Plus globalement, comment comptez-vous développer votre marque prochainement ? (plus de produits, plus de gammes, plus de communication, plus de pays…)

Un développement à 360° : des nouveaux produits issus de nos travaux de recherche, plus de communication et plus de pays !

Mais surtout un projet de développement d’un site de transformation aux Antilles avec la filière banane française. Avec un double objectif de créer de l’emploi et d’avoir la matière végétale la plus fraîche possible au cœur des bananeraies.
– Vos produits ont démontré cliniquement les vertus de la banane, mais auriez-vous une recette de soin maison pour en bénéficier en complément s’il vous plait ?

Un soin pour les cheveux et le corps : faire chauffer les pelures de banane française dans de l’huile végétale (même olive ou tournesol que l’on a toujours dans sa cuisine) à 60° pendant 15 minutes. Filtrer et utiliser en soin capillaire et corporel.

 

 

 

Poster un commentaire